background img

MBTI

Toutes les entreprises qui souhaitent recruter du personnel exécutent au préalable une évaluation des aptitudes des différents candidats. C’est un long travail et un choix décisif pour la vie de l’entreprise. Pour cela, il est préférable d’utiliser un test psychologique efficace. En ce sens, le MBTI, questionnaire inspiré des travaux de Jung, peut contribuer à saisir la personnalité ou le profil de chaque personne.

Conception du test MBTI

Carl G. Jung est le premier scientifique à avancer des idées et des théories assez évidentes sur les personnalités psychologiques du genre humain. Les résultats de ces travaux ont énormément contribué à la création du test Myers Briggs Type Indicator, en abrégé MBTI. Ce modèle ou outil d’évaluation mentale est l’œuvre d’Isabelle Briggs Myers et Katharine Cook Briggs.

A découvrir également : Comment faire de l'affiliation sur Amazon ?

La première version du MBTI sort en 1962, mais aujourd’hui, il en existe plusieurs autres, dont le contenu compte entre 25 et 60 questions. Le test ou questionnaire sert à identifier seize profils ou personnalités uniques, mais qui peuvent avoir des traits psychologiques communs.

À ce jour, l’outil ou l’échelle d’évaluation MTBI (Myers Briggs Type Indicator) est très utilisé. On estime à plus de 2,5 millions d’individus, la population mondiale évaluée par an grâce à ce test ou modèle.

A lire aussi : Un mini-guide du Dark Pool

Traits cognitifs du MBTI

Pour comprendre la psychologie d’une personne, le test ou l’indicateur MBTI (Myers Briggs Type Indicator) utilise une suite de questions. Il est demandé au participant de répondre de la façon la plus sincère aux différentes interrogations. À la fin du questionnaire du MBTI (Myers Briggs Type Indicator), l’évaluateur pourra interpréter les résultats suivant les quatre processus cognitifs.

L’origine de l’énergie

Les individus extraverti et introverti ont des manières différentes de se revigorer. Le premier (extraversion) préfère être au contact de son entourage. Pour lui, les relations humaines constituent une réelle source d’énergie. À l’opposé, l’introverti se montre plus indépendant. C’est dans le calme et le retrait (introversion) qu’il recharge ses batteries. Aussi, la personne introvertie n’est pas d’office solitaire.

N’hésitez pas à contacter directement Marc Prager notre consultant-formateur qui vous aidera avec le MBTI :

  • +33 6 73 69 39 75
  • marc@marc-prager.com

Entre ces deux personnalités, il n’a pas lieu de comparaison. On retrouve dans chaque profil des préférences propres soit à l’introversion, soit à l’extraversion. Un travail de coaching peut être utile pour celui qui souhaite acquérir les préférences d’une autre personnalité. Cette décision des individus introvertis, par exemple, INFP, ISTJ, INTJ et ISFJ, est souvent motivée par un changement dans la vie professionnelle.

Le moyen de collecte d’information

Les détails sont importants pour une personne sensitive. Avec elle, l’expérience doit être vécue afin d’admettre la réalité. Ce genre d’individu se fie à ses sens (sensation). Maniéré, il est aussi très planificateur dans ses activités au point de suivre à la lettre les étapes standardisées dans la réalisation d’une tâche.

Dans la population, on retrouve cette fonction mentale (sensation) chez les individus de types : ISFJ, ESTJ, etc. A contrario, l’intuitif ne consacre pas de temps aux détails. Le recueil de l’information en provenance du monde repose sur son sixième sens (intuition). Cette personne se montre souvent très originale. Elle fuit la routine et préfère vivre de nouvelles expériences, de façon solitaire parfois.

Bien qu’il use de la perception, l’intuition reste sa préférence. Ainsi, selon les autres traits mentaux, il n’attend pas toujours d’être compris. Les types INFP, INTJ, ENTJ, ENFP, ENTP, INFJ et ENFJ combinent à l’intuition, le jugement, la pensée, le sentiment et la perception.

La prise des décisions

Un individu pensif s’appuie sur la raison pour réaliser toute action. Toutes les données collectées au moyen des sens (sensation) sont vérifiées. C’est le genre de personne, qui, dans la peau d’un ingénieur, n’hésite pas à faire plusieurs tests pour conclure son projet. Sa force réside dans la pensée et l’argumentation. Il est donc très difficile de la convaincre sans avancer de réelles preuves.

De préférence, le débat est une activité pour laquelle le pensif s’investit. En réalité, il est capable d’une grande objectivité. Pour cette raison, on peut lui confier l’exécution des tests ou la gestion d’un programme. La personne sentimentale est tout son contraire, car elle préfère de décider dans la subjectivité. C’est également une personne charismatique qui aime complimenter les autres individus de sa population.

Il arrive aussi qu’elle se montre formaliste selon la fonction occupée, c’est-à-dire que la décision n’est pas toujours guidée par le sentiment.

Le passage à l’acte

Une action peut être posée conformément à un plan (jugement) ou de manière spontanée. Le juge est un individu qui préfère élaborer des stratégies avant d’agir. Pour lui, les résultats viennent à la suite d’efforts opiniâtres. Maniéré, ponctuel et méthodique, il aime le travail bien fait. Toutefois, cette approche (jugement) n’est pas celle du perceptif.

Pour la perception, il s’agit d’un individu qui accorde peu d’importance à l’organisation, à la pensée et au jugement. Ce genre de personne s’improvise. Sans réelle discipline, il remet souvent les travaux à plus tard.

Indicateur MBTI et les exigences du monde du travail

Le monde du travail a généralement des préférences selon la fonction à occuper. Ainsi, des tests sont réalisés au préalable pour s’assurer de retenir parmi les candidats ceux qui présentent certains types d’aptitudes psychologiques. À travers les résultats de l’indicateur ou du modèle de Jung, les individus de types ENTJ, ENFP, ENTP, ENFJ, ESTJ peuvent facilement travailler en équipe.

À l’inverse, une personnalité INFP, INTJ, ISTJ, INFJ ou ISFJ travaillerait de façon solitaire à cause de son introversion. L’indicateur MBTI permet de cerner la personnalité (ENFP, ENTJ, etc.) de chaque candidat lors d’un recrutement. C’est atout important pour l’entreprise, car le manager peut alors se faire des idées claires sur son équipe.

La gestion des membres devient donc facile. Selon les besoins de l’entreprise, on recrute de préférence un personnel expérimenté et doté de toutes qualités.

Catégories de l'article :
News