background img

Top 5 des règles d’or pour un service client automatisé performant

Savez-vous que le service client est la clé d’une entreprise prospère ? Avec l’environnement concurrentiel très rude et les prouesses technologiques, la majorité des clients s’attendent à des services impeccables. Recherchez-vous des solutions pour automatiser votre service client et le rendre plus performant ? Cet article vous propose le top 5 des règles d’or pour atteindre cet objectif pour votre entreprise.

Règle 1 : Établir un questionnaire de satisfaction client

Un service client de qualité apporte des réponses appropriées aux besoins de la clientèle. Pour ce faire, l’entreprise doit organiser une enquête de satisfaction. La mise en place d’un questionnaire de satisfaction client reste l’outil imparable pour l’entreprise de connaître les besoins de ses clients tout en les incitant à s’exprimer.

A lire aussi : Qui décide du changement d'une organisation en entreprise ?

La mise en place de cet outil d’enquête permet de réduire le nombre d’avis négatifs. De même, le questionnaire de satisfaction client est également un moyen par lequel ce dernier se sent écouté. Les informations recueillies au bout de cette enquête constituent une mine d’or pour l’entreprise d’améliorer la qualité du service client.

Règle 2 : Impliquer des conseillers motivés

Dans le processus d’automatisation du service client, l’utilisation d’outil technologique comme le Chatbot est très privilégiée. Bien qu’il soit efficace pour traiter les questions courantes et répétitives, il présente tout de même quelques insuffisances.

A lire aussi : Charges fixes et charges variables : Quelle différence ?

En effet, dans la gestion de certains conflits et litiges de mécontentement, rien de mieux qu’un contact humain. C’est là tout l’intérêt de conseillers clientèle motivés. Ces derniers constituent un élément clé dans la qualité du service client, car ils sont en première ligne.

Lorsqu’ils sont motivés et bien formés, vous êtes certains d’atteindre de meilleurs résultats et vos ventes pourront être boostées. Par ailleurs, des personnes peu impliquées ou non motivées ne serviront à rien dans le processus d’automatisation de votre service client.

Règle 3 : Privilégier les outils technologiques

Le téléphone n’est plus le seul outil pour automatiser votre service client. Avec les nouvelles technologies, le service client de qualité doit être omnicanal. Tous les moyens de communication digitaux doivent être privilégiés, car ils permettent un gain de temps considérable.

En effet, la plupart des clients préfèrent aujourd’hui contacter les services client en ligne au lieu de passer par les moyens conventionnels qui font parfois perdre du temps. De même, la présence du service client sur les réseaux sociaux par exemple constitue une formidable preuve sociale.

L’intégration de certains outils comme les logiciels CRM est le parfait moyen pour automatiser le service client de votre entreprise. En effet, ces instruments technologiques collectent des informations intéressantes sur le client (adresse mail, profil sur les réseaux sociaux, numéro de téléphone, etc.). Ce qui permet au service client de personnaliser l’expérience client.

Règle 4 : Être réactif

La préoccupation d’un client laissée sans aucune réponse pendant longtemps reste une preuve d’insuffisance de la qualité du service client de l’entreprise. Un service client prompt et réactif permet de fidéliser vos clients. De plus, il évite au client de vous relancer sur la même demande. Quel que soit le canal utilisé par le service client, les prospects ne sont pas toujours prêts à perdre beaucoup de temps pour être satisfaits.

Règle 5 : Employer un vocabulaire approprié

Pour un service client de qualité, la transparence est un élément clé pour parfaire les relations avec la clientèle. Ainsi, il est important pour le service client d’utiliser un vocabulaire assez simple, compréhensif et approprié.

L’utilisation de termes techniques ou complexes dégrade rapidement l’expérience client. Ce dernier ne s’identifie pas donc dans votre marque et ne sera plus intéressé de revenir. Une bonne écoute du client implique l’apport d’une réponse adéquate dans un vocabulaire approprié.

Catégories de l'article :
Entreprise · Marketing