background img

Le développement de la mobilité électrique

Le développement de la mobilité électrique est confronté à divers défis, notamment l’absence d’un cadre politique complet et coordonné au niveau national et international, ainsi que la nécessité d’un engagement accru du secteur privé. La mobilité électrique doit également être considérée dans le contexte d’autres technologies émergentes, telles que les véhicules sans conducteur et la connectivité, qui auront un impact profond sur notre façon de nous déplacer à l’avenir.

Il ne fait aucun doute que la mobilité électrique prend de l’ampleur au niveau mondial. Le nombre de véhicules électriques (VE) en circulation a augmenté rapidement ces dernières années, les ventes ayant plus que doublé entre 2014 et 2016. Cette croissance est alimentée par une combinaison de facteurs, notamment la baisse des prix des batteries, les incitations gouvernementales et le renforcement des réglementations sur les émissions. Par ailleurs, les voitures électriques sont moins gourmands en énergie, et plus économes en eau.

A lire aussi : Les professionnels ont besoin d’un matériel informatique

Encore une petite fraction du marché automobile

Malgré ces progrès, les véhicules électriques ne sont toujours qu’une petite fraction du marché automobile global. En 2016, ils ne représentaient que 1 % des ventes mondiales de véhicules de tourisme. Cela s’explique en partie par le coût plus élevé des VE par rapport aux véhicules classiques, ainsi que par l’angoisse de l’autonomie – la crainte qu’un VE n’ait plus de charge avant d’atteindre sa destination.

Il existe plusieurs façons de relever ces défis et d’accélérer l’adoption de la mobilité électrique. L’une d’elles consiste à offrir des incitations financières à l’achat de VE, comme des crédits d’impôt ou des subventions. Une autre consiste à construire une infrastructure de recharge complète afin que les conducteurs aient accès à des stations de recharge partout où ils vont. Les gouvernements peuvent également rendre obligatoire l’utilisation des VE dans certaines applications, comme les transports publics ou les parcs de véhicules.

A découvrir également : Comment bien gerer ses comptes en tant qu'auto-entrepreneur ?

Comment booster la mobilité électrique ?

Le secteur privé a également un rôle à jouer dans la promotion des VE . Les constructeurs automobiles doivent continuer à investir dans la recherche et le développement afin de réduire le coût des VE et de mettre au point de nouvelles technologies pour lutter contre l’angoisse de l’autonomie. Les services publics doivent développer l’infrastructure de recharge et proposer des plans de tarification en fonction de l’heure d’utilisation afin de rendre la recharge d’un VE moins chère pendant les heures creuses. Enfin, les institutions financières doivent proposer des options de financement qui permettent aux consommateurs d’acheter plus facilement un VE.

L’installation de borne de recharge en entreprise devrait également être facilitée. En effet, si les flottes d’entreprise deviennent de plus en plus électriques, les salariés prendront l’habitude d’utiliser ce type de véhicules. Ils pourront donc être incités à les utiliser pour leur usage personnel également. C’est une piste de réflexion parmi les plus sérieuses aujourd’hui.

Pour que la mobilité électrique prenne véritablement son essor, il est essentiel que toutes les parties prenantes – gouvernement, industrie et société civile – travaillent ensemble pour créer un environnement favorable. Avec les bonnes politiques et réglementations en place, les véhicules électriques peuvent jouer un rôle important dans la réduction des émissions, l’amélioration de la qualité de l’air et l’atténuation du changement climatique.

Catégories de l'article :
Entreprise