background img

Customer Data Platform : comment ça marche ?

Customer Data Platform : comment ça marche ?

De nos jours, le fil conducteur du déploiement des opérations de marketing constitue la gestion des données client. Pour optimiser cette gestion, de nombreux outils semblent être indispensables. Parmi ces outils, on repère la CDP (Customer Data Platform). Cette technologie permet de satisfaire les besoins d’une production massive en permettant un suivi optimal, efficace, et une clairvoyance sur les données des clients d’une entreprise. Lisez cet article pour connaitre l’essentiel sur le fonctionnement de la CDP. 

Description de la CDP

La CDP se résume à une stratégie de centralisation des données des clients. Le but est d’accroître le niveau de visibilité des données ou vision client 3600, dans l’optique de faciliter le suivi de sa clientèle. Cette technologie de marketing permet d’extraire les données issues de diverses sources en prélude d’un traitement objectif. Cette opération nous conduira au ciblage des audiences, repérage des offres, définitions des profils clients ou avatars, démarchage auprès de la clientèle, gestion du timing et bien d’autres actions marketing. Intégrer une Customer Data Platform permet de mettre de l’ordre et donner du sens aux données des clients. C’est un levier efficace pour l’amélioration et le maintien d’une relation client. 

A lire en complément : Comment utiliser le SWOT pour améliorer son quotidien

Points de divergence entre la CDP et la DMP

De prime abord, les services proposés par la CDP possèdent un spectre plus étendu dans la manipulation des données marketing. Cet outil peut être utilisé par le département marketing en toute autonomie. Comme point de différence entre la CDP et la DMP, on peut retenir que cette dernière se base sur une audience anonyme, comme dans le cas du ciblage des cookies et est également utile dans un cadre publicitaire. 

On peut donc en déduire que la DMP répertorie des données éphémères, et se déploie sur Internet. A contrario, la CDP permet de réunir des données permanentes, aussi appelées données « third party » et inclut des données hors ligne. 

A lire en complément : Comment faire une enquête de conjoncture ?

Catégories de l'article :
Marketing